NBA : Pas que le haut du panier ! - La Révolution en Charentaises

Accueil du site > L’écrit du peuple > NBA : Pas que le haut du panier !

NBA : Pas que le haut du panier !

lundi 16 octobre 2006, par Montag / 11859 visites

Si en France beaucoup continuent de suivre chaque année depuis 7 ans le couronnement de l’OL dans leur championnat fétiche, au pays de l’oncle Sam les diffuseurs ont imposé au leur, celui de la NBA, des règles drastiques visant à rééquilibrer les forces en présence, afin de maintenir son attractivité et donc sa rentabilité.

D’abord, la ligue est fermée, une fois admis on ne peut risquer d’en disparaître. Ensuite, le nombre de joueurs est le même pour toutes les équipes. Enfin, pour éviter la suprématie des équipes les plus riches, la ligue a instauré un plafond salarial (qui comprend certes de nombreuses exceptions) empêchant les équipes de dépasser une masse salariale fixée par la NBA. Cerise sur le gâteau, les fameux « drafts » qui permettent de recruter les nouveaux joueurs de talent issus de sélections : l’ordre de la draft est l’ordre inverse du classement de l’année précédente. La plus mauvaise équipe obtient le premier choix !

Si ces règles évoquent plus des doctrines soviétiques que libérales, c’est parce que selon une vieille idée reçue véhiculée par beaucoup de discours libéraux, les réglementations empêchent la concurrence d’exercer tous ses effets bienfaisants, alors qu’en vérité ce sont plutôt les règles qui créent un marché.

Par exemple le marché de la Bourse, pourtant souvent présenté comme l’exemple concret le plus proche d’un marché « déréglementé » et donc « véritablement concurrentiel », est lui aussi truffé de règles et d’institutions sensées surveiller leur respect.

Car non réglementée la concurrence conduit à l’uniformisation. Coca cola partout, l’anglais pour tous... Incapable d’instaurer le fameux équilibre mensonger de « l’offre et la demande », elle tire vers le bas, vers un gris uniforme. Le stade ultime du capitalisme, au terme de la sélection darwinienne : une merveilleuse ruche planétaire dont toute diversité est bannie.

Dans le cas de la NBA, ce serait un championnat avec une seule équipe qui mettrait sa branlée aux autres.

Les règles du jeu peuvent être changées. Dommage qu’on se préoccupe plus de la qualité de son spectacle télévisuel que du monde dans lequel on vit...


Partager

1 Message

  • NBA : Pas que le haut du panier ! 21 octobre 2006 00:53, par mi

    Salut merci pur l’article, Pour revenir sur "la selection Darwinienne" citée, a lire absolument Patrick Tort "Misere des sociobiologistes" ou comment les différent pouvoir libéraux des etats d’occident ont récupéré ce concept de selection naturelle pour l’appliquer et justifier leur politik, des anglais de 1850 a nos jours... et aussi "la descendance de l’homme" de darwin aussi,que l’on peut pê trouver en français maintenant grace aux travaux de Mr Tort. Un des derniers livre de Darwin ^ù il explique que pour l’espece humaine (et pê d’autre ..) la selection naturelle a retnue le concept de civilisation..ce qui n’aboutit pas a une loi du plus fort uniforme, mais a une cooperation et une mutualite, enfin une societe qui finit par se doter de principe egalitaire (entre autre). Dés que j’ai le livre je fais passer. merci