Sarkozy : Le vote de l'ignorance - La Révolution en Charentaises

Accueil du site > L’écrit du peuple > Sarkozy : Le vote de l’ignorance

Sarkozy : Le vote de l’ignorance

jeudi 17 mai 2007, par Anatole Ibsen / 15707 visites

Il y a une phrase de Frédéric Beigbeder que j’aime beaucoup : « Ne prends jamais les gens pour des cons, mais n’oublie jamais qu’ils le sont ». Le nouveau Président de la République semble avoir parfaitement assimilé cette formule. Aujourd’hui, il me semble, avec le recul que nous commençons à avoir sur les dernières élections présidentielles, que Nicolas Sarkozy a su parfaitement se jouer de l’ignorance des gens pour obtenir leurs suffrages.

Si le vote sarkozyste a été, en grande partie, le vote de l’ignorance, il faut distinguer, avant d’aller plus après, l’ignorance crasse de l’ignorance saine. L’ignorance crasse couvre un large éventail d’attitudes, allant de l’ignorance par conviction à la crédulité, en passant par la beaufitude, dont on connaît les ravages. L’ignorance saine, à l’inverse, est une résultante de la puissance de certains médias qui, entretenant de plus en plus de rapports de servilité avec le pouvoir, ne le remettent pas en question. De moins en moins nombreux semblent être les vrais journalistes, ceux qui ne se contentent pas « de poser des questions mais d’exiger des réponses » [1].

Illustrations de l’ignorance crasse

Il ne s’agira pas de revenir sur l’affaire du yacht. Tout ou presque a été dit. Nous nous intéresserons à la réception de l’affaire. Vous vous en souvenez, celui qui s’était présenté comme le candidat du peuple semblait, dès le lendemain, avoir déjà oublié sa posture tandis qu’il se prélassait sur le yacht d’un de ses amis, Vincent Bolloré, après avoir dîné au Fouquet’s et voyagé sur un Falcon prêté par le même Bolloré. Sarkozy est un homme de pouvoir, a des amis qui ont de l’argent, il en profite, tant mieux pour lui s’il est heureux. Ce n’est pas là où le bât blesse, et c’est pourtant la seule chose que les gens semblent avoir retenu. Pour preuve, ces esprits ignorants qui ont ironisé sur le fait que Ségolène Royal n’aurait pas, elle non plus, été en vacances en ULM sur un raffiot. C’est acquis.

Mais là où cette affaire est grave, c’est qu’en voyageant ainsi aux frais d’un de ses amis propriétaire d’un puissant groupe médiatico-financier, il y a fort à penser que l’Etat perd de son indépendance. Tellement que, Nicolas Sarkozy, interrogé sur cette épineuse question, a juré, grand dieu, que Bolloré n’a jamais travaillé pour l’Etat. On sait aujourd’hui que c’est faux, documents officiels à l’appui. Et un mensonge de plus...

A ce stade, nous pourrions mettre cette erreur au rang d’une grosse bourde provoquée par une amitié sincère entre les deux hommes. C’était sans compter la révélation de la possible pression exercée par Arnaud Lagardère sur la rédaction du JDD pour que celui-ci ne publie pas un article sur l’absence de Cécilia Sarkozy dans le bureau de vote le jour du deuxième tour. Certaines personnes ne manqueront pas de voir dans cette anecdote une illustration de la belle ambiance régnant au sein du couple Sarkozy. C’est en vérité une nouvelle preuve de l’influence supposée des proches du nouveau président de la République sur les médias. N’en jetez plus, la messe est dite...

Une dernière illustration de l’ignorance crasse interroge l’esprit critique des consommateurs de médias. Aujourd’hui, tout nous laisse penser que la majorité des lecteurs, auditeurs et spectateurs d’informations n’ont plus aucun recul sur ce qu’il leur est présenté. Pour eux, TF1 et Arte sont interchangeables (mais préfèrent le premier qui est tellement plus fun), Libé et Le Parisien se valent, RTL et France Inter, même combat. C’est évidemment faux. Des centaines de titres de presse écrite, radiophonique et audiovisuelle, qui représentent la majorité de la presse française, appartiennent seulement à trois groupe puissants : Bouygues, Lagardère et Dassault. C’est de notoriété publique, leurs trois PDG sont des amis intime de Sarkozy. Pour leur faire face, aujourd’hui, en France, pays des droits de l’homme et de la liberté d’expression, seuls cinq journaux ou magazines d’informations sont indépendants : Marianne, Libération, Le Nouvel Observateur, Charlie Hebdo et Le Canard Enchaîné. Et ces cinq-là sont sous pression : Jean-François Kahn (fondateur de Marianne) et Laurent Joffrin (ancien directeur du Nouvel Obs et actuel directeur de Libération) ont révélé que des pressions avait été faites par Sarkozy sur leurs principaux actionnaires (les documents sont respectivement ici et , à la fin du zapping).

L’avènement de l’ignorance saine

C’est donc bel et bien le début d’une démocratie en danger et la porte ouverte de l’ignorance saine. L’ignorance saine a commencé durant la campagne avec, par exemple, les bourdes de Sarkozy révélées par le Canard Enchaîné, bourdes bizarrement passées à l’as de la majorité des titres de presse français (voir notre commentaire dans un article récent). Ca continue avec l’affaire Cécilia. La boucle est bouclée.

Et du même coup, une multitude de questions se posent : combien de censures manquées révélées pour quel nombre de magouilles cachées au peuple de France ? Combien, par exemple, de journalistes questionneront le désir de Sarkozy de mettre en place une direction collégiale de l’UMP (pour la pluralité des points de vue, affirme-t-il) alors que cela cache mal une manœuvre pour ne pas avoir de rivaux en 2012 (échéance que prépare déjà, à coups sûr, Sarkozy) ? Combien de journalistes mettront en avant les manœuvres de Breton pour les indemnités de Forgeard tandis que Sarkozy en appelait à la décence devant le peuple de France ? Et combien, enfin, d’ignorants, vont continuer à soutenir, consciemment ou non, ce Sarkozy qui, définitivement, a toutes les cartes en main pour faire mal à la France...

Notes

[1] Milan Kundera


Partager

5 Messages de forum

  • Sarkozy : Le vote de l’ignorance 18 mai 2007 01:09, par KA

    Je pense que l’ignorance vaut mieux que la haine et le fiel. A bon entendeur...

  • Sarkozy : Le vote de l’ignorance 19 mai 2007 08:45, par Anatole Ibsen

    ... la haine et le fiel étant deux postures que le candidat Sarkozy n’a évidemment jamais maniées...

  • Sarkozy : Le vote de l’ignorance 1er octobre 2007 16:52, par a

    L’ignorance est plutôt de votre côté Anatole. Vous jugez sans connaître la plupart des électeurs de Sarkozy qui sont citoyens et démocrates autant que vous. Là est votre grosse erreur de votre texte un peu démagogique sans crédibilité réelle. Un texte du bloggueur banal bo-boisé s’une pensée unique de certains journalux et certaines chaines de télé dont TF1 et Canal plus en fait.

  • Réponse à A. 2 octobre 2007 16:07, par Anatole Ibsen

    Cher ami, relisez mon texte : je ne dis pas que tous les citoyens ayant voté Sarkozy sont des ignorants (ce serait ridicule et n’aurait aucun sens) mais bien que le pouvoir en place a su jouer sur (et de)l’ignorance pour être élu.

    Ne manquez pas de nuances, car c’est souvent la marque de l’ignorance ;-)

  • Sarkozy : Le vote de l’ignorance 30 octobre 2007 09:23, par Jules Marianne

    N’importe quoi ce texte !! Quelle démagogie ! CA me fait penser aux propos lénifiants qui suivent chaque élection prédsidentielle, comme J. LANG qui avait déclaré qu’avec mai 1981 on passait des ténèbres à la lumière... N’importe quoi, la démocratie n’est pas en danger ! Faites du droit mon jeune ami.