Le développement durable... une fumisterie à jeter par la fenêtre (suite et fin) - La Révolution en Charentaises

Accueil du site > L’écrit du peuple > Le développement durable... une fumisterie à jeter par la (...)

Le développement durable... une fumisterie à jeter par la fenêtre (suite et fin)

vendredi 24 mars 2006, par Thibo / 13058 visites

ou de l’art de tirer correctement une chasse d’eau...

Mon dernier article était consacré au bon Philippe qui allait sauver notre monde moderne en grattant les grilles des frigos. Il nous a donc abreuvé du bon sens près de chez nous sur les ondes de France inter, avec ses bons conseils, dont voici le deuxième. Ce conseil que j’entends depuis que je suis gamin, m’a toujours paru absurde, mais sur les ondes de France inter, ça m’a paru encore plus con. Il ne s’adresse pas à tout le monde, mais seulement à ceux qui ont des vieilles chasses d’eau... (Jacob Delafon ayant fait des progrès depuis le temps...) Les ringards du cabinet, ceux qui n’ont pas changé leur système de chasse d’eau depuis les années soixante, le savent-ils ? Le réservoir de leur chasse d’eau contient jusqu’à 12 litres, alors que les nouveaux n’en contiennent que six. Alors pour diminuer ce volume, certes plus grand que nécessaire, Philippe nous conseille de mettre une brique ou une bouteille d’eau remplie de sable à l’intérieur du réservoir de notre chasse d’eau... il permet ainsi d’économiser 1 ou 2 litres par chasse d’eau tirée...

D’une part, Philippe n’a pas assez bien regardé les systèmes de chasse d’eau, car on peut régler le volume d’eau sans y installer un mur dans le réservoir. Il suffit simplement de tordre la barre du flotteur qui bloque l’arrivée d’eau. D’autre part, le fait de sensibiliser sur le problème de l’eau est intéressant, mais allons jusqu’au bout : la consommation préconisée par l’O.M.S. est de 40 litres d’eau par jour et par personne. Les pays Africains sont à moins de 10 litres et les pays occidentaux sont à 200 litres [1].

Nous consommons donc en moyenne 5 fois la quantité préconisée, et le bon Philippe nous vend de la bonne conscience en proposant d’économiser 2 litres à chaque fois qu’on en gaspille 10... bref, il propose de consommer 190 au lieu de 200 litres...

J’aurais donc un conseil plus efficace. Il vient de mon enfance et de mes grands-parents. Ce n’est d’ailleurs pas incompatible avec sa brique, mais mon conseil impose de changer son comportement d’occidental citadin... Quand j’étais petit, par soucis d’économie, dans ma famille, nous ne tirions la chasse que pour les grosses commissions... L’odeur de nos toilettes n’était pas pire que celle de l’air wick à la pêche. Nous étions 5 et nous consommions au total 50 litres d’eau par jour au lieu de 300 à 400 litres si chacun avait tiré la chasse après chaque passage. Autrement dit, un slogan un peu plus ambitieux dirait : tirer la chasse c’est pas automatique ! Voilà un discours qui économiserait 50 à 80 litres par jour et par personne, mais le développement durable n’en est pas encore là. En effet le maître mot de ce concept est « développement » et un discours qui dit « consommons moins » est plutôt néfaste pour l’économie... Ce qui fait qu’on n’est pas près de l’entendre sur les médias détenus par les multinationales (TF1, RTL, principaux journaux...) ni sur les médias d’état (F2, F3, France Inter...)

Notes

[1] Pour plus d’informations sur les inégalités criantes et l’absence d’accès à l’eau suite à la privatisation des organismes de distribution dans les pays du tiers monde, se renseigner sur le combat de la fondation France Liberté mené par Danielle Mitterand


Partager