Accueil du site > Thèmes > Travail

Travail

Tout ce qui touche au travail et à ses dérivés : retraite, grève, manifestations, luttes syndicales...

Et si les incompétents n’étaient pas les premiers licenciés ?

Je découvre dans la bibliothèque un livre qui s’appelle Le principe de Peter, avec comme sous-titre prometteur "Chaque employé tend à s’élever à son niveau d’incompétence". Intriguée, je l’emmène. Je me  ●●●
publié le 7 juin 2006 par Hoopoe (Lire)

Vacances. Derrière ce mot, une flopée de clichés post modernistes, auxquels tout travailleur ne portant pas de charentaises adhère sans retenue. Les vacances sont pourtant la période de l’année la plus attendue de nos contemporains ; retour sur ce qui pourrait bien passer pour une antithèse au travail. Cependant...

...les vacances sont l’expression même d’une société basée sur le travail salarié ! Les vacances sont ainsi qu’elles ne peuvent être définies autrement que négativement : ce sont les périodes durant  ●●●
publié le 22 mai 2006 par Marvin Flynn (Lire)

Michelin dégommé par ses ouvriers... un régal !

Les nababs de la gomme et de la chambre à air peuvent tous crever. Non contents de s’enrichir en dégueulassant la planète, ils se sont mis il y a quelques années à polluer les rayons des librairies  ●●●
publié le 14 avril 2006 par Onno Maxada (Lire)

Une étrange folie possède les classes ouvrières des nations où règne la civilisation capitaliste. Cette folie traîne à sa suite des misères individuelles et sociales qui, depuis des siècles, torturent la triste humanité. Cette folie est l’amour du travail, la passion moribonde du travail, poussée jusqu’à l’épuisement des forces vitales de l’individu et de sa progéniture.

Ainsi débute "Le droit à la paresse", de Paul Lafargue. Socialiste révolutionnaire, proche de Proudhon puis de Marx dont il épouse la fille, Laura, Lafargue combat sa vie durant un système  ●●●
publié le 16 mars 2006 par Onno Maxada (Lire)

A l’heure où l’on peut encore trouver, sur le site de l’ANPE, quelques propositions d’emploi-jeune (expliquez-moi comment un jeune va pouvoir se former de manière profitable - pour lui - en six mois de temps), notre premier ministre nous pond deux nouveaux contrats, le CNE - Contrat Nouvelle Embauche, et le CPE, Contrat Première Embauche, passés tous les deux, avec ou sans révolte populaire, puisqu’à coup de 49.3. Dans l’émission du 6 février 2006 sur France-Inter, Là-bas si j’y suis, Gérard Filoche, inspecteur du travail et invité de Daniel Mermet, revient sur la chronique d’une mort annoncée pour la nouvelle génération.

Aujourd’hui, parmi la population dite « active » des jeunes de moins de vingt-cinq ans, on compte grosso modo 620 000 chômeurs en France, sans compter les 440 000 non inscrits, ceux qui se partagent  ●●●
publié le 6 mars 2006 par Marvin Flynn (Lire)

Dans cette conférence de 70 mn, enregistrée le 6 juin 2003 à l’Université Toulouse Le Mirail, Geneviève Azam pose avec une très grande clarté la question des retraites : replaçant cette question dans un cadre plus général elle dévoile les présupposés idéologiques de la réforme imposée par le gouvernement de JP Raffarin et démontre son inefficacité. Elle démonte aussi certains arguments fallacieux, et propose plusieurs pistes pour une authentique réforme.

I- LE PROBLEME DES RETRAITES Le système de retraite par répartition est fondé sur la solidarité entre générations : les actifs d’aujourd’hui cotisent pour les retraités d’aujourd’hui. C’est un système  ●●●
publié le 6 mars 2006 par Vera Zayats (Lire)

Depuis 1987, l’Apeis lutte pour la défense des droits des chômeurs et des précaires. Leur site est le reflet de ce combat au quotidien, on y trouve notamment un agenda des luttes, des tracts, les numéros d’Existence ! (journal des chômeurs et précaires) et une liste de liens vers d’autres organisations défendant la cause des précaires. A noter ce projet remarquable de l’Apeis : la constitution de la chorale ABALABU (a bas l’abus) pour chanter les résistances d’hier comme d’aujourd’hui. Voir renseignements sur le site.

●●●
publié le 1er février 2006 par Onno Maxada (Lire)

Où Wolgang master se retrouve devant un panneau d’informations syndicales...

Aujourd’hui, Wolfgang Master n’a pas le moral. Il se sent comme une merde écrasée sur l’autoroute du soleil. Dépité, il contemple le panneau d’affichage du CE sur lequel s’étale en petits caractères  ●●●
publié le 7 juillet 2005 par Onno Maxada (Lire)

Page(s) suivante(s) : < 1 | 2

Voir les techniques à 1 charentaise Voir les techniques à 2 charentaises Voir les techniques à 3 charentaises Voir les techniques à 4 charentaises Voir les techniques à 5 charentaises