Accueil du site > Thèmes > Economie

Economie

Où il est question de fric, de flouze, d’oseille, de pognon et de blé...

Le livre référence du mouvement antipubs et de l’altermondialisation.

No Logo sort dans sa version originale en 2000, au terme d’une décennie marquée par la montée en puissance de la mondialisation libérale, les fermetures d’usines et la dégradation des conditions de  ●●●
publié le 19 novembre 2006 par Onno Maxada (Lire)

Si comme moi, vous êtes allés voir le très beau film BAMAKO d’Abderrahmane Sissako, vous avez été touchés par les témoignages de ces africains victimes de la plus grande supercherie mondiale : la Dette (avec un D majuscule, signe de l’ampleur du Désastre). Voici quelques dates et quelques chiffres qui nous en disent plus.

La Banque Mondiale et le FMI (Fond Monétaire International) ont été créés en 1944. Leur mission était de réguler le système monétaire international de l’après seconde guerre mondiale. Mais dès le  ●●●
publié le 2 novembre 2006 par Camille D. (Lire)

Le journal de bord instructif et touchant d’un inspecteur du travail.

Ils sont 1 250 travailleurs de l’ombre à veiller au quotidien au respect des droits durement gagnés par les classes laborieuses. On compte seulement 427 inspecteurs et 815 contrôleurs pour surveiller  ●●●
publié le 15 août 2006 par Onno Maxada (Lire)

Le lobbying est à la corruption ce que le porno chic est au porno : un art subtile de la confusion des genres doublé d’une franche hypocrisie.

Pour être efficace, le lobbying a besoin de vraies bêtes de cirque : des équilibristes juchés sur le fil séparant la légalité de l’illégalité pour divertir les juges ; des clowns capables de jouer à la  ●●●
publié le 1er août 2006 par Onno Maxada (Lire)

Actuellement très médiatisés, les biocarburants apparaissent comme la solution pour faire face à une dépendance au pétrole grandissante. Mais où en est réellement la situation ?

Le terme biocarburants englobe tous les carburants d’origine agricole, obtenus à partir de matière organique végétale, voire animale. Il s’agit donc d’huiles, d’alcools et de biogaz. D’apparence, ces  ●●●
publié le 24 juin 2006 par Lou (Lire)

On aurait pu dire « mieux consommer » mais depuis la campagne de pub de Carrefour, ça sonne moins bien. Les multinationales ont inventé l’alchimie moderne : tout ce qu’elles touchent se transforme en or pour elles et en boue pour le reste du monde.

Schizophrénie ou foutage de gueule pure et simple, Carrefour communique à la fois sur le « consommer mieux » (par respect pour l’environnement) et sur le « consommer plus » (par amour de son compte en  ●●●
publié le 11 mai 2006 par Onno Maxada (Lire)

Religion de l’économie. Comme toutes les religions, l’économisme est un système de pensée totalisant dans lequel l’individu est quantité négligeable... et négligée.

L’économisme libéral (par opposition à l’économisme marxiste) promeut la vision d’un monde unidimensionnel qui réduit les hommes à de simples agents économiques. Autrement dit, si je suis dans un bateau  ●●●
publié le 23 avril 2006 par Onno Maxada (Lire)

Frapper droit dans les roubignoles des multinationales en allant faire ses courses.

L’impressionnante puissance des multinationales repose sur nous - les consommateurs - ou plutôt sur l’argent que nous leur filons en achetant leurs produits. Considérons nous comme des sponsors et  ●●●
publié le 21 avril 2006 par Onno Maxada (Lire)

Michelin dégommé par ses ouvriers... un régal !

Les nababs de la gomme et de la chambre à air peuvent tous crever. Non contents de s’enrichir en dégueulassant la planète, ils se sont mis il y a quelques années à polluer les rayons des librairies  ●●●
publié le 14 avril 2006 par Onno Maxada (Lire)

Une étrange folie possède les classes ouvrières des nations où règne la civilisation capitaliste. Cette folie traîne à sa suite des misères individuelles et sociales qui, depuis des siècles, torturent la triste humanité. Cette folie est l’amour du travail, la passion moribonde du travail, poussée jusqu’à l’épuisement des forces vitales de l’individu et de sa progéniture.

Ainsi débute "Le droit à la paresse", de Paul Lafargue. Socialiste révolutionnaire, proche de Proudhon puis de Marx dont il épouse la fille, Laura, Lafargue combat sa vie durant un système  ●●●
publié le 16 mars 2006 par Onno Maxada (Lire)

Page(s) suivante(s) : < 1 | 2 | 3 | 4 |>

Voir les techniques à 1 charentaise Voir les techniques à 2 charentaises Voir les techniques à 3 charentaises Voir les techniques à 4 charentaises Voir les techniques à 5 charentaises